Un entretien avec Nina Coolsaet, co-fondatrice de Fishway, en collaboration avec Sam Van De Velde. Fishway est une entreprise qui produit du poisson à partir de cellules souches de poissons d’élevage. Bien que le projet n’ait pas encore dépassé le stade du laboratoire à ce jour, ses cofondateurs ont l’ambition de le développer pour produire du poisson en laboratoire à un niveau industriel d’ici fin 2028.

Nina Coolsaet et Sam Van de Velde forment un magnifique tandem. Elle a travaillé dans l’industrie aquacole pendant 25 ans. En tant que Master en biotechnologie cellulaire et génétique et Master en aquaculture, elle apporte son expérience et ses connaissances. Avec plus de 25 ans d’expérience dans le monde financier, de l’audit au niveau CFO dans des PME, des multinationales et dans le conseil de diverses start-ups et scale-ups dans divers secteurs, Sam Van De Velde est l’homme qui rationalise la situation financière.

Quelles sont les origines de Fishway ?

Nina : « L’idée de Fishway est née lorsque je travaillais dans l’industrie de l’aquaculture et que j’ai réalisé que le système traditionnel d’élevage d’animaux destinés à l’alimentation ne me convenait pas. Lorsque j’ai entendu parler de viande cultivée, j’y ai tout de suite trouvé un très grand intérêt. Une conversation avec Mark Post a confirmé ma conviction. Mon expérience en tant qu’expert industriel s’est avérée précieuse, notamment lorsque j’ai rejoint Mosa Meat. L’idée de Fishway a grandi, et avec Sam Van De Velde comme partenaire financier, nous avons jeté les bases d’une initiative prometteuse qui vise l’innovation et la durabilité dans l’industrie alimentaire.

Quelle est la mission de Fishway ?

Nina : “Notre mission chez Fishway est clairement définie : nous nous efforçons de faire du poisson cultivé à partir de cellules souches un produit quotidien et d’avoir un impact significatif en le produisant à grande échelle. Notre objectif est de fournir des ingrédients de haute qualité, plutôt que des filets de poisson prêts à l’emploi, afin de ne pas être en concurrence directe avec la pêche et l’aquaculture traditionnelles. Nous voulons combler le vide existant sur le marché des aliments pour nourrissons et personnes âgées en nous concentrant sur la production de produits à base de poisson sains et nutritifs. L’écart de marché prévu en 2050 pour la production mondiale totale de poisson est de 70 millions de tonnes. Notre objectif est de contribuer à combler cet écart.

Pourquoi élever du poisson ?

Nina : “Le poisson est pour nous le choix logique, compte tenu de notre spécialisation et de notre vaste expérience dans le secteur de la pêche. De plus, le poisson offre un large éventail d’avantages qui le rendent idéal pour nos besoins. Avec plus de 150 espèces différentes de poissons élevées en pisciculture, il existe une abondance de variétés disponibles, ce qui rend la concurrence au sein du secteur limitée. De plus, les cellules des poissons sont particulièrement robustes. Elles peuvent pousser à température ambiante et ne vieillissent pas naturellement, nous permettant de produire efficacement sans dépendre des animaux vivants. Les cellules des poissons s’adaptent également facilement aux différentes conditions environnementales, ce qui entraîne une production stable et une moindre sensibilité aux fluctuations. Les bienfaits du poisson pour la santé, tels que les acides gras oméga-3 et les protéines, contribuent à l’attractivité de notre produit final. Bref, la combinaison de ces facteurs nous a convaincus de choisir les cellules de poisson comme matière première principale.

Quel est le produit final de Fishway ?

Nina : “Notre produit final est constitué d’une biomasse de cellules de poisson, qui peut être transformée en une pâte de poisson polyvalente adaptée à la fois à l’alimentation humaine et à l’alimentation des animaux domestiques. Nous nous concentrons principalement sur le marché des aliments pour nourrissons et personnes âgées, où des exigences de qualité strictes s’appliquent. Nous livrons un produit pur et extrêmement sain qui répond à des normes strictes, contrairement aux méthodes de pêche ou d’agriculture traditionnelles.

À quel stade se trouve le développement du poisson d’élevage chez Fishway ?

Nina : « Nous avons actuellement développé avec succès des lignées cellulaires pour quatre espèces de poissons différentes, qui présentent toutes une croissance positive. Nous mettons en place toutes les infrastructures nécessaires à la production et travaillons actuellement avec des petits bioréacteurs de 250 ml. Nos plans pour passer à des volumes plus importants sont prévus pour 2025, avec l’objectif ultime d’une production à l’échelle industrielle d’ici la fin de 2028. »

Comment fonctionne le financement ?

Nina : « Nous avons d’abord reçu des financements de la part d’amis, de connaissances et de la famille, puis d’un investisseur externe. Nous sommes optimistes quant aux futures rondes de financement. Nous visons actuellement un montant de 20 millions d’euros pour produire du poisson issu de cellules souches à l’échelle industrielle. Nous sommes en discussion avec des acteurs clés de l’industrie agroalimentaire, également très intéressés par notre projet.

Vous êtes membre de Next Food Chain. Quelle est la puissance du NFC pour vous ?

En tant que membre de Next Food Chain, nous apprécions l’opportunité d’entrer en contact avec d’autres acteurs de l’industrie alimentaire, même s’ils ne fabriquent pas le même produit. Cela nous offre l’opportunité d’apprendre les uns des autres et de relever des défis communs, tels que la mise à l’échelle et la commercialisation. Étant donné que nous sommes le seul acteur en Belgique à se concentrer sur le poisson produit en laboratoire, il ne va pas de soi pour nous d’avoir accès seuls à cette politique. Next Food Chain offre également une excellente opportunité de se rencontrer et de réseauter.

Apprenez-en davantage sur Fishway sur leur site web.